GOURDAN POLIGNAN COMMINGES CYCLISME

GOURDAN POLIGNAN COMMINGES CYCLISME
Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
mot de passe oublié ?
Classement Beaumarché

Le résumé de Christian : 

Voici un CR assez illustratif, je l’espère : 
 
De mon côté, départ de la “petite” au soleil avec 10/12° mais pas un très gros peloton et pas beaucoup de bibelots du GPCC ! Evidemment, on me fait remarquer que j’ai l’air fin avec mes garde-boues et ma tenue de plongée ultra-hivernale, mais... on en reparlerait. On a passé une heure groupés à allure modeste, malgré du vent plutôt favorable, et j’avais certes un peu chaud. Mais changement total de décor - alors que la course commençait à s’animer - avec une quarantaine de rescapés ayant passé la première bosse : brutal orage de grêle avec pointes de vent à 70/80 km/h et 5 bons de gré de moins ! Il n’y a plus de course, la lutte devenant alors uniquement centrée contre les éléments : durant de longues minutes, il faut seulement essayer de tenir sur le vélo !!! Et, voyant les gars de la bordure commencer à partir au fossé du côté gauche de la route, j’attaque contre le vent vers la droite dans la pire bourrasque vue depuis longtemps. Il faut avoir un petit mètre de marge sur la gauche tellement le grain nous “bouge” par moments. Un km plus loin, le plus gros de la tempête est passé et nous sommes plus que sept, avec des poursuivant complètement dispersés ! Mais 5 km plus loin, la mésentente persistante pour prendre tant de vent fait que le groupe se scinde, et je suis hélas trop attentiste puisque les 3 coureurs que je vois lentement partir iront jusqu’au bout. Mon groupe de 4, vite démoralisé, admet le retour des 4 autres coureurs dont bien peu coopèrent pensant les 20 bornes qui restent. Il est vrai que certains sont carrément congelés, en petite tenue et sans gants, et nous finirons au sprint. A l’arrivée pour la 4ème place, les jambes sont encore là mais un jeune de Plaisance (un plaisantin ?) me précède. J’ai cependant la satisfaction de finir devant Serge Périn, le vainqueur l’année dernière. Bon, je dois avouer que la moitié de la performance est uniquement due à l’épaisseur de ma “panoplie”, comme disait dans le temps un certain Titanium ! 

70 kms :
 http://www.chrono-start.com/wa_files/70kmplaimont16.pdf
105 kms : http://www.chrono-start.com/wa_files/109kmplaimont16.pdf